Accueil » Archives pour romano

Author: romano

Bilan 2016 avant la fin

On a beau dire, mais 2016 sera une belle année pour votre groupe de reprises préféré.

La France a battu des records de chaleur, et on en a profité pour faire le plein de concerts. La chance ne nous a pas tourné le dos car malgré un mois de juin particulièrement dégueu, nous avons réussi à passer entre les gouttes pour toutes nos dates.

Notre playlist a aussi pas mal évolué, grâce à de beaux challenge, comme de faire pour une mairie un set de 2 heures 100% anglais, et je peux vous dire qu’il a fallu travailler un max de titres pendant la période estivale. Mais grâce à ça, nous avons maintenant Hey Jude, You really got me, Somewhere only we know de Keane, et plein d’autres titres. Notre liste de reprise se trouve toujours ici pour les curieuses et les curieux.

On nous demande aussi du français et à présent vous pouvez compter sur des petites pépites comme “J’ai Vu” de Niagara, “Harley Davidson” de BB, ou même du lourd, du très très lourd avec Partenaire Particulier.

Un grand merci à nos nouveaux partenaires avec qui c’est un plaisir de travailler :

  • Blackstone Evènements
  • Maire de Merville-Franceville Plage
  • Sodexho Tir Groupé
  • LVMH
  • Club de Tennis de Clamart

N’oublions pas notre objectif principal, vibrer ensemble, merci à tous pour cette année, vous nous avez donné un plaisir sans limite, vive la musique !

img_1496  img_1491  img_1493

Avant le concert…

Monter sur scène procure du stress, mais surtout du bonheur, et quand la mayonnaise  prend, les poils hérissés sur nos avant-bras en sont la meilleure preuve.

Mais avant tout ça, on ne le sais pas toujours, mais un concert pour un groupe de reprises, c’est une lourde préparation, surtout quand il faut venir avec tout son matériel et sans ingénieur du son.

1ère étape – la manutention

Chaarrrgeeezzzz ! Non, ce n’est pas la cavalerie, mais vos musiciens préférés qui portent les lourdes enceintes (quoi que les constructeurs ont fait des progrès en la matière), et les chargent dans les voitures. On se retrouve souvent à jouer à Tetris, mais miraculeusement, tout rentre toujours. Et attention à ne rien oublier, parfois une simple alimentation compromet un live.

laurel-et-hardy-demenageurs

2ème étape – le trajet

Ah Paris, ville de lumières… mais aussi d’embouteillages. Une phase de stress supplémentaire, surtout quand le concert a lieu le vendredi soir, naturellement c’est les heures de pointe, et le guitariste est (encore) arrivé en retard au départ.

3ème étape – l’installation

C’est une étape clé dans la vie du concert. Elle passe par 2 grandes phases, la disposition du matériel et le câblage.DSCF1835

Pour la première, nous étudions le meilleur moyen de diffuser le son en fonction des caractéristiques de la pièce. Nous disposons de 2 enceintes de façade. Par la suite, les enceintes de retour pour nous égoïstes musiciens. Peu de spectateurs le savent, mais quand on est sur scène, on entend rien. Logique, les façades sont tournés vers le public et ne sont pas équipées de haut-parleurs à l’arrière. Et autant vous dire que sans retour, c’est un peu comme marcher dans le noir, on se cogne dans tous les sens, et les fausses notes pleuvent !DSCF1843

Le câblage est un moment essentiel. Même en mode trio, tout groupe est confronté à l’installation de mètres de fils en tous genres. Il faut tout connecter, la batterie, les micros, les guitares, les enceintes de façade, les retours, sans oublier toutes les multiprises pour alimenter chaque élément.

4ème étape – la balance

DSCF1825 Facile avec un ingé son, mais plus compliqué sans, à moins d’avoir un troisième bras ou d’être particulièrement doué. Jouer et régler en même temps c’est compliqué.

Pour ceux qui ne le savent pas, la balance, c’est le réglage du son des instruments, et l’équilibrage du niveau de chacun. Le moment est plus que crucial pour un son harmonieux et un public heureux qui ne viendra pas te dire : “on entend pas le chanteur” ou “la guitare est criarde”.

C’est pourquoi nous avons investi dans une merveilleuse console numérique Soundcraft ui16 qui nous permet de régler notre son à l’avance, et de l’affiner en fonction du contexte de chaque concert. On a beau être tributaires de la technologie, ça nous sauve quand même la vie.

5ème étape – le rangement

Après 2 heures de live, de public en folie, des refrains repris en choeur, place à la réalité… il faut ranger. Je crois que c’est le pire moment de chaque concert. Dans tous les groupes il y a toujours celui qui est pressé d’en finir, et ceux qui prennent leur temps. On plie les câbles, range dans les caisses et c’est reparti pour le Tetris. Tient c’est bizarre tout rentrait à l’aller, mais pas au retour, mais que se passe t’il ? A oui c’est encore le chanteur qui essaye d’embarquer une groupie.

PS: Si tu es jeune et que tu penses que tu peux choper en jouant de la zique, oublie, ça ne marche que sur Disney Channel.

cmp

 

Et vous la prochaine fois que vous viendrez nous voir, êtes vous prêts à vous lancer dans la manutention ? Allez on s’en occupe, tout ça pour vous voir bouger et chanter, et oui c’est pour ça qu’on joue de la musique. Nos prochaines dates c’est ici.

En mode “bouge ton corps”

Que ce serait triste un groupe de pop rock qui ne jouerait que ce style de musique.

Fort heureusement ce n’est pas le cas de votre groupe de reprises préféré qui depuis ses début crache des reprises Funk / Dance et Disco au son de la Wah-wah endiablée de Stef.

C’est vrai qu’il est possible de danser sur “long train running”, mais nous on préfère Martin Solveig, James Brown, Jamiroquai, Supermen Lovers ou Daft Punk.

Voici la vidéo parfaite présentant quelques reprises Dance de notre répertoire.

Il ne nous reste plus qu’à vous inviter à venir danser, chanter avec nous lors de nos prochaines dates.